Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-45%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
23.75 € 42.99 €
Voir le deal

 

 Politique

Aller en bas 
AuteurMessage
kam2com
Admin
kam2com


Masculin Nombre de messages : 435
Localisation : Sfax
Date d'inscription : 16/08/2007

Politique Empty
MessageSujet: Politique   Politique Icon_minitimeJeu 16 Aoû - 21:42

Nasrallah célèbre le premier anniversaire de la victoire et appelle à l'unité nationale



Politique Nasrallah
Le chef du Hezbollah M. Hassan Nasrallah a célébré le premier anniversaire de la victoire sur Israël en prononçant un discours télévisé sur des écrans géants devant la foule rassemblée dans les banlieues sud de Beyrouth. Ce discours intervient un an après le cessez-le-feu du 14 août 2006, la date à laquelle l'ONU a mis en œuvre la résolution 1701 et qui a mis fin aux hostilités entre l'armée israélienne et le Hezbollah.

Nasrallah a déclaré que le Hezbollah reste toujours la fierté de la nation arabe et islamique après avoir vaincu Israël deux fois (en 2000 et en 2006). Nasrallah a affirmé que la victoire de l'été dernier n'est pas celle du Hezbollah mais plutôt de tout le Liban et de tout le monde arabe.
Le chef du Hezbollah a souligné que le parti a déboursé 380 millions de dollars après la guerre pour aider les libanais à reconstruire leurs maisons en affirmant que plus de 28 milles familles ont reçu une assistance de la part du hezbollah.

D'autre part Hassan Nasrallah a mis en garde Israël contre une nouvelle agression en annonçant que la résistance islamique possède des missiles qui peuvent atteindre n'importe quelle cible en Israël. Nasrallah a dit qu'il réserve une grande surprise à Israël s'il oserait attaquer le Liban à nouveau. Selon lui, cette surprise pourra changer le cours de la guerre et même le destin de la région.

D'autre part la deuxième partie du discours s'est axée sur le contexte national. Nasrallah s'est prononcé en faveur d'un compromis interne en apportant son soutien à M. Nabih Berry, chef du parlement libanais, qui a proposé une initiative en vue de sortir le pays de la crise.
Nasrallah a affirmé que les efforts occidentaux visant isoler le Hezbollah et alimenter une crise politique/confessionnelle ont complètement échoué. Le chef du Hezbollah a mis l'accent sur l'existence de deux courants dans le pays : le premier courant est unioniste qui prône l'entente, le compromis interne et ainsi le règlement de la crise alors que le deuxième courant vise la confrontation en s'appuyant sur les Etats-Unis qui veulent coincer tout accord entre les parties politiques libanaises.
Revenir en haut Aller en bas
https://kam2com.forumdediscussions.com
kam2com
Admin
kam2com


Masculin Nombre de messages : 435
Localisation : Sfax
Date d'inscription : 16/08/2007

Politique Empty
MessageSujet: Re: Politique   Politique Icon_minitimeSam 18 Aoû - 8:41

Politique Sarko-rapp_1_
Le président français Nicolas Sarkozy est attendu à Paris samedi matin, après quinze jours de vacances américaines "fantastiques" à Wolfeboro (nord-est), émaillées d'une visite à son homologue George W. Bush et de déclarations jeudi sur la crise boursière.

"900.000 Français partent chaque année aux Etats-Unis, je suis l'un d'entre eux", avait-il indiqué pour justifier le choix de cette destination, une première pour un président français.

Après trois mois d'"hyperprésidence", M. Sarkozy a marqué une pause relative, même s'il a continué de réagir fréquemment à l'actualité.

Jeudi encore, il a appelé les pays du G7 (Etats-Unis, Japon, Allemagne, Grande-Bretagne, France, Canada et Italie) à proposer des mesures renforçant la "transparence" des marchés boursiers.

"Je crois profondément à la liberté, mais je ne peux pas accepter ce que nous avons vécu toutes ces dernières années: l'explosion de la spéculation", a-t-il ensuite expliqué à des journalistes croisés lors de son jogging.

Pendant son séjour, le président a aussi démenti de nouveau l'existence de contreparties à la libération des infirmières bulgares en Libye, un dossier qui devrait encore animer sa rentrée.

Son lieu de vacances, qui se présente comme "la plus ancienne station touristique des Etats-Unis", offre un mélange de chic patricien et d'atmosphère bon enfant.

Le couple Sarkozy y a séjourné dans une somptueuse villa louée par des amis. De quoi faire dire au député PS Arnaud Montebourg que le président ne devait pas "dépendre de milliardaires".

Au programme de ces vacances "fantastiques" en famille, selon le mot du président: jogging dans les sentiers forestiers, baignades, quelques sorties au restaurant et une excursion mercredi à Boston.

M. Sarkozy a aussi lu une biographie de Lafayette, a-t-il confié au président Bush, qui l'a reçu le 11 août dans sa résidence familiale de Kennebunkport (Maine), sur la côte atlantique à 80 km de Wolfeboro.

M. Bush était accompagné de l'ensemble de sa famille, y compris -fait exceptionnel- ses deux jumelles.

L'objectif était de nouer une relation personnelle entre les deux dirigeants, susceptible de réchauffer des relations bilatérales mises à mal par l'opposition de la France à la guerre d'Irak.

M. Sarkozy, M. Bush et l'ancien président George Bush père (1989-1993) ont eu un entretien dont rien n'a filtré, avant un repas et une promenade en bateau.

Sans nier les "désaccords", les deux hommes ont salué ce jour-là une amitié vieille de "pratiquement 250 ans".

"La France est de retour" aux Etats-Unis, a encore affirmé jeudi M. Sarkozy, soulignant que la relation franco-américaine est d'autant plus importante que les Etats-Unis se choisiront en 2008 "une nouvelle équipe pour gouverner".

L'absence de Cécilia Sarkozy chez les Bush, annoncée in extremis pour cause d'angine, n'a été que fort peu commentée aux Etats-Unis. Le président français avait plus surpris en invectivant des photographes de presse qui observaient sa baignade à Wolfeboro.

Le 10 août, il s'est brièvement rendu à Paris afin d'assister aux funérailles du cardinal Jean-Marie Lustiger. Cela lui a valu les sarcasmes du Canard enchaîné, qui a évalué à 91.000 euros l'aller-retour du président en avion Falcon de l'armée de l'air.

Comme à l'aller le 2 août, c'est à bord d'un vol régulier que M. Sarkozy devait embarquer vendredi après-midi à destination de Roissy.

A quelques jours d'une rentrée qu'il a promis chargée, lui et son style de gouvernement paraissent toujours séduire les Français. Ils seraient 64% à approuver sa façon d'être "en première ligne sur la plupart des dossiers", selon un sondage paru le 12 août.
Revenir en haut Aller en bas
https://kam2com.forumdediscussions.com
kam2com
Admin
kam2com


Masculin Nombre de messages : 435
Localisation : Sfax
Date d'inscription : 16/08/2007

Politique Empty
MessageSujet: Re: Politique   Politique Icon_minitimeJeu 23 Aoû - 10:35

الشؤون العالمية
مصادر أمريكية: الحــرب علــى ايــران قد تبدأ من أذربيجان
* طهران (وكالات)
بدأ الرئيس الايراني محمود احمدي نجاد امس زيارة رسمية الى أذربيجان المجاورة في محاولة لمنع استخدام اراضيها لاي هجوم امريكي محتمل كما تردّد على لسان محللين ومراقبين امريكيين وذلك في وقت حذّرت فيه طهران مجلس الامن من مغبّة استصدار قرار جديد ضدّها.
ونقلت وكالة الصحافة الفرنسية عن مسؤولين ايرانيين انه سيتم خلال زيارة نجاد الى أذربيجان التي تستمر يومين توقيع العديد من الاتفاقيات الثنائية مع الرئيس إلهام علييف من بينها اتفاقيات تعاون في مجال الطاقة والنقل.
ورغم ان نجاد سبق له ان زار «باكو» للمشاركة في أحداث دولية الا أن هذه هي اول زيارة رسمية يقوم بها الى هذا البلد، بحسب مجيد فيض الله، المتحدث باسم السفارة الايرانية.
ويقول محللون ان احمدي نجاد سيناقش المخاوف الايرانية بشأن توجهات «أذربيجان» الموالية للغرب.
وأوضح فافا غولوزاد، المستشار السابق لشؤون السياسة الخارجية للرئيس الاذري السابق حيدر علييف إن الرئيس الايراني يكون مهتما بالدرجة الاولى بمسألة احتمال استخدام الولايات المتحدة لاراضي «أذربيجان» لمهاجمة طهران.
وأبدت واشنطن اهتماما بالحصول على اذن باستخدام المطارات في أذربيجان لاغراض عسكرية.
ويتوقع محللون ان تكون الولايات المتحدة قد درست احتمال استخدام «أذربيجان» كنقطة انطلاق محتملة لمهاجمة ايران.
من جهة أخرى حذّر أمين المجلس الاعلى للأمن القومي الايراني علي لاريجاني من استصدار قرار جديد ضد ا يران في مجلس الامن مؤكدا ان هذا الامر (لا يمكنه المساس بارادة الشعب الايراني).
ونقل موقع قناة «العالم» الاخبارية عن لاريجاني قوله «لو قاموا بأي تحرّك غير منطقي فإن مسار تعاون ايران مع الوكالة الدولية للطاقة الذرية وكذلك مسار المفاوضات سيبقى عقيما».
وأضاف «انهم مخطئون لو اختاروا هذا الطريق».
وصرّح مسؤول المفاوضات النووية الايرانية قائلا «لقد طرحنا في 3 جولات من المفاوضات مع مسؤول الخارجية في الاتحاد الاوروبي خافيير سولانا طريقا معقولا لكي نحقّق التقدم في اطار الوكالة الدولية وأن نصل كذلك الى تفاهم سياسي حيث تم الى حد الآن اتخاذ خطوات مبدئية».
وأضاف «إنني أتساءل ما الحصيلة التي جناها الذين كانت لهم ممارسات متشدّدة؟... هل تمكّنوا من الوقوف أمام تكنولوجيتنا النووية؟».
Revenir en haut Aller en bas
https://kam2com.forumdediscussions.com
kam2com
Admin
kam2com


Masculin Nombre de messages : 435
Localisation : Sfax
Date d'inscription : 16/08/2007

Politique Empty
MessageSujet: Re: Politique   Politique Icon_minitimeLun 3 Sep - 13:50

Liban - Après plus de trois mois de combats

L’armée libanaise a pris le contrôle du camp de Nahr El Bared



NAHR AL BARED (Reuters) Ñ L'armée libanaise a pris hier le contrôle de la totalité du camp de réfugiés palestiniens de Nahr El Bared dans le nord du Liban, après plus de trois mois de siège et de combats contre des irréductibles de l'organisation intégriste Fatah Al Islam, a-t-on déclaré de source proche des services de sécurité.



«La bataille est terminée. L’armée libanaise s’est emparée des dernières positions du Fatah Al Islam dans le camp», a-t-on dit de même source. «La majeure partie des terroristes ont été tués aujourd’hui et les autres ont été capturés. Quelques-uns se sont peut-être échappés mais l’armée les pourchasse», indiquait-on.

Les événements se sont accélérés aux premières heures de dimanche avec la tentative de fuite désespérée des derniers éléments retranchés à l’intérieur du camp. Au moins 31 activistes du Fatah Al Islam ont été abattus par l’armée dans la fusillade qui a accompagné leur tentative, et 23 autres ont été capturés, dont 12 blessés, faits prisonniers après l’entrée de l’armée à l’intérieur du camp.

Cinq soldats libanais ont été tués dans le même temps hier, ce qui porte à 157 le nombre de militaires morts depuis le début du siège.

De leur côté, au moins 131 activistes et 42 civils ont péri, ce qui porte à au moins 330 le nombre de victimes de ce siège.

Les activistes islamistes «ont attaqué les positions de l’armée dans une tentative désespérée de fuir le camp», a précisé l’armée dans un communiqué.



Des tirs pour fêter la fin des combats

A la recherche d’activistes qui seraient parvenus à s’enfuir, les forces de l’ordre ont entrepris de patrouiller dans les vergers et les champs qui bordent le camp dévasté, survolé par des hélicoptères. Des navires patrouillaient en mer.


[color=black]Les soldats ont fêté la prise du camp par des tirs en l’air et les habitants ont lancé des poignées de riz sur les soldats afin de saluer leurs efforts pour reconquérir le secteur.


Les affrontements avaient commencé le 20 mai, lorsque l’armée avait annoncé que le Fatah Al Islam avait attaqué ses positions près du camp ainsi qu’à Tripoli, la grande ville du nord du Liban. La plupart des 40.000 habitants de Nahr Al Bared ont trouvé refuge dans un camp voisin dès les premiers jours de combat.

Le Fatah Al Islam, né l’an dernier de la scission d’un mouvement palestinien, dit partager l’idéologie d’Al Qaïda, mais n’entretenir aucun lien avec le mouvement d’Oussama Ben Laden.

L’armée, avant les combats d’hier, pensait qu’il ne restait que 35 activistes retranchés dans le camp, qui résistaient farouchement aux forces gouvernementales en dépit d’un intense pilonnage qui a réduit les bâtiments à l’état de ruines.

[color:c142=black:c142]Le sort du Palestinien Chaker Al Abssi, chef de file du Fatah Al Islam, qui compte des combattants libanais, saoudiens et syriens, est également inconnu. Leurs femmes et leurs enfants avaient été évacués le 24 août.
lapresse.tn
Revenir en haut Aller en bas
https://kam2com.forumdediscussions.com
kam2com
Admin
kam2com


Masculin Nombre de messages : 435
Localisation : Sfax
Date d'inscription : 16/08/2007

Politique Empty
MessageSujet: Re: Politique   Politique Icon_minitimeLun 3 Sep - 13:52

Parlant notamment de «faillite intellectuelle» et de «défaillances mortelles»

Deux généraux britanniques critiquent la politique US en Irak



LONDRES (AP) Deux généraux britanniques à la retraite ont vivement critiqué ce week-end la politique américaine en Irak, parlant notamment de "faillite intellectuelle" et de "défaillances mortelles".



Dans un entretien au Sunday Mirror, le général Tim Cross, ancien chef adjoint de l’Office de reconstruction et d’aide humanitaire de la coalition en Irak, met en cause l’ancien secrétaire américain Donald Rumsfeld.

Alors en poste, ce dernier a refusé d’écouter les mises en garde, souligne Tim Cross. "Dès le début (en 2003), nous étions tous très inquiets" concernant la possibilité de voir l’Irak sombrer dans le chaos, explique-t-il, dénonçant "le manque de détails" des projets américains pour l’avenir. "Il n’y a aucun doute" sur le fait que "Rumsfeld était au cœur de ce processus", relève Tim Cross, évoquant les "défaillances mortelles" de la politique américaine.

L’ancien commandant des forces britanniques durant l’invasion de l’Irak en 2003, le général Mike Jackson, a, lui, estimé que la situation actuelle en Irak résulte de la décision américaine de ne pas déployer assez de troupes et d’une mauvaise gestion des suites du conflit.

Sir Mike Jackson, dont le quotidien The Daily Telegraph a publié samedi des extraits de l’autobiographie, critique en particulier Donald Rumsfeld. Son approche de la situation en Irak, accuse-t-il, a constitué une véritable "faillite intellectuelle".
lapresse.tn
Revenir en haut Aller en bas
https://kam2com.forumdediscussions.com
kam2com
Admin
kam2com


Masculin Nombre de messages : 435
Localisation : Sfax
Date d'inscription : 16/08/2007

Politique Empty
MessageSujet: Re: Politique   Politique Icon_minitimeMar 4 Sep - 10:55

Recevant le Premier ministre

Le Chef de l’Etat décide un remaniement partiel du gouvernement



M. Mondher Zenaïdi : ministre de la Santé publique

M. Khelil Lajimi : ministre du Tourisme

Mme Sarra Kanoun Jarraya : ministre des Affaires de la femme, de la famille, de l’enfance et des personnes âgées

M. Ridha Touiti : ministre du Commerce et de l’Artisanat

M. Haj Klaï : ministre des Technologies de la communication

M. Abdelhamid Triki : secrétaire d’Etat auprès du ministre du Développement et de la Coopération internationale, chargé de la Coopération internationale et de l’Investissement extérieur

M. Ahmed Dhouib : secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education et de la Formation, chargé de la Formation professionnelle

Mme Najoua Miladi : secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Santé publique, chargée des Etablissements hospitaliers
Revenir en haut Aller en bas
https://kam2com.forumdediscussions.com
kam2com
Admin
kam2com


Masculin Nombre de messages : 435
Localisation : Sfax
Date d'inscription : 16/08/2007

Politique Empty
MessageSujet: Re: Politique   Politique Icon_minitimeMer 19 Sep - 17:51

Irak - Après la fusillade mortelle de Blackwater

Le gouvernement veut réévaluer le statut des firmes de sécurité privées

BAGDAD (Reuters) En retirant sa licence d'activité à la société Blackwater, dont des agents ont été impliqués dans une fusillade, le gouvernement irakien a une nouvelle fois braqué les projecteurs sur le rôle des firmes de sécurité privées sous contrat avec le Pentagone.

Le Conseil des ministres a apporté son soutien à la décision de "mettre un terme à l’autorisation d’activité" de Blackwater, qui assure la sécurité de l’ambassade des Etats-Unis et des diplomates américains à Bagdad.

Le gouvernement a également affirmé la nécessité de réévaluer le statut des entreprises de sécurité privées étrangères et locales travaillant en Irak, en fonction du droit irakien, rapporte dans un communiqué le porte-parole du gouvernement, Ali Al Dabbagh.

"Cette décision fait suite à l’attaque flagrante menée par des agents de l’entreprise de sécurité américaine Blackwater contre des civils irakiens", a déclaré Dabbagh.

Selon le ministère irakien de l’Intérieur, onze personnes, dont un policier, ont été tuées lorsque les agents de Blackwater ont riposté au hasard à des tirs de mortier à proximité de leur convoi.

Les diplomates américains à Bagdad tentent actuellement de clarifier le statut des sous-traitants dans le domaine de la sécurité, dans le but de déterminer s’ils sont passibles de poursuites judiciaires en Irak.

Téléphonant lundi soir au Premier ministre irakien Nouri Al Maliki, la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a exprimé ses regrets pour la mort de civils innocents.

Le département d’Etat soutient que ces civils ont été tués pendant une attaque contre un convoi américain.

Blackwater a pris la défense de ses employés, affirmant qu’ils avaient réagi "de plein droit et de façon appropriée" à une attaque hostile. Lundi soir, Blackwater déclarait n’avoir reçu aucune notification officielle de la part du ministère irakien de l’Intérieur.

"Blackwater regrette toute perte de vie, mais son convoi a été violemment attaqué par des insurgés armés, pas par des civils, et nos gens ont fait leur travail consistant à défendre la vie humaine" déclare dans un courriel Anne Tyrrell, porte-parole de Blackwater.

"Far West"

"La controverse sur Blackwater constitue une triste illustration des périls d’une dépendance excessive envers des sociétés privées de sécurité", estime de son côté Henry Waxman, président de la commission de surveillance de la Chambre américaine des Représentants, qui entend consacrer une audition à la fusillade.

Ce phénomène de "privatisation de la guerre" s’est développé depuis la fin de la Guerre froide, au fur et à mesure que les Etats-Unis et leurs alliés réduisaient leurs effectifs militaires. De 2,1 millions de soldats en 1989, l’armée américaine est passée aujourd’hui à un effectif d’environ 1,5 million d’hommes.

"Compte tenu de sa taille actuelle, l’armée américaine ne pourrait fonctionner sans sous-traitants civils. Le problème, c’est que ces civils agissent dans une zone d’ombre juridique. On a fait peu d’efforts pour réguler, superviser et uniformiser leur entraînement et leurs procédures. C’est le Far West dans ce domaine", affirmait à l’automne dernier Jeffrey Addicott, chercheur à l’université Sainte-Marie de San Antonio, alors que le statut de ces firmes de sécurité était au centre de débats judiciaires aux Etats-Unis.

On estime qu’une centaine de milliers de sous-traitants civils sont présents en Irak, d’ex-soldats des forces spéciales mais aussi des traducteurs, des mécaniciens, des cuisiniers, et toutes sortes de professions logistiques employées par l’armée américaine.

En 2004, quatre employés de Blackwater avaient été tués à Falloudja. Leurs corps avaient été brûlés, mutilés puis suspendus à un pont, déclenchant un assaut d’envergure de l’armée américaine sur la ville.

Ces images sont restées parmi les plus marquantes depuis l’invasion de 2003, et le siège de Falloudja est considéré par les experts militaires comme l’un des tournants majeurs de la guerre en Irak.
Revenir en haut Aller en bas
https://kam2com.forumdediscussions.com
kam2com
Admin
kam2com


Masculin Nombre de messages : 435
Localisation : Sfax
Date d'inscription : 16/08/2007

Politique Empty
MessageSujet: Re: Politique   Politique Icon_minitimeMer 19 Sep - 17:52

Syrie-Israël

Pérès met en garde contre «les rumeurs et les spéculations»



AL-QODS OCCUPEE (Reuters) Le président israélien, Shimon Pérès, a déclaré hier que les tensions entre l'Etat juif et la Syrie retombaient, après les accusations lancées par Damas, qui accuse l'aviation israélienne d'avoir mené un raid dans le nord-est de la Syrie.



Pérès a mis en garde contre les "rumeurs et les spéculations", mais s’est abstenu de tout commentaire sur cet incident.

"Je pense que les tensions dans les relations entre la Syrie et nous-même sont retombées", a déclaré Pérès lors d’une conférence de presse.

"Pourquoi faudrait-il ressasser des rumeurs et des spéculations alors que nous avons clairement dit que nous étions prêts à négocier la paix avec les Syriens."

Depuis l’annonce syrienne de ce raid, lors duquel les forces israélienne auraient visé, selon les sources, des installations nucléaires secrètes ou des armes destinées au Hezbollah libanais, Israël s’est refusé à tout commentaire.

Des responsables américains de la Defense ont depuis confirmé le raid.

Ehoud Olmert, le Premier ministre israélien, a répété lundi devant la presse qu’il était prêt à entamer des pourparlers de paix avec Damas, sans exiger de conditions préalables, et qu’il avait du respect pour le Président syrien Bachar Al Assad.

Les négociations de paix entre Israël et la Syrie achoppent toujours sur la restitution du plateau du Golan, une région stratégique et riche en eau potable, annexée par l’Etat juif en 1967.
Revenir en haut Aller en bas
https://kam2com.forumdediscussions.com
Contenu sponsorisé





Politique Empty
MessageSujet: Re: Politique   Politique Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Politique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bienvenue sur kam2com :: Infos du jour-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser