Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de réduction
Voir le deal

 

 coopérations avec les autres pays

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Mannou
Elève
Elève
Mannou


Féminin Nombre de messages : 117
Age : 29
Localisation : sfax
Date d'inscription : 17/08/2007

coopérations avec les autres pays Empty
MessageSujet: coopérations avec les autres pays   coopérations avec les autres pays Icon_minitimeSam 18 Aoû - 17:55

Examen des moyens d’impulser la coopération bilatérale


Mme Saïda Chtioui, secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères chargée des Affaires américaines et asiatiques, a reçu, mercredi dernier, M. Eun Lee, envoyé spécial du Président de la République de Corée et vice-ministre des Affaires maritimes et de la Pêche.
A cette occasion, la secrétaire d’Etat a évoqué l’œuvre de développement en Tunisie sous la conduite éclairée du Président Zine El Abidine Ben Ali qui a permis au pays d’enregistrer des avancées remarquables dans les différents domaines.
De son côté, M. Eun Lee a exprimé la vive admiration de son pays pour la stabilité et le développement enregistré par la Tunisie au cours des dernières années.
L’entretien a permis, également, de passer en revue les relations traditionnelles d’amitié entre la Tunisie et la République de Corée et les moyens d’impulser, grâce à la volonté qui anime les dirigeants des deux pays, la coopération bilatérale, notamment dans les domaines financier, de l’investissement, de l’infrastructure, de la pêche et de la formation des cadres tunisiens.
Revenir en haut Aller en bas
firas
Elève
Elève
firas


Masculin Nombre de messages : 175
Age : 36
Localisation : tunis
Date d'inscription : 21/08/2007

coopérations avec les autres pays Empty
MessageSujet: Re: coopérations avec les autres pays   coopérations avec les autres pays Icon_minitimeMer 5 Sep - 12:58

Projet de la zone industrielle d'Enfidha

Bientôt le démarrage des travaux du «centre de vie»
Et voilà que le premier responsable de la DIET (développement industriel Enfidha Tunisie), M Isnardo Carta, se réjouit de l'autorisation accordée par les ministères tunisien et italien de l'environnement pour le démarrage des travaux de construction du «centre de vie».
Il s’agit, en fait, d’une composante importante du grand projet de la zone industrielle d’Enfidha. Cette zone s’inscrit dans le cadre du partenariat tuniso-italien qui reflète la politique de décentralisation poursuivie par les pays des deux rives méditerranéennes. La création de ce nouveau district industriel,qui doit nécessairement avoir des retombées positives sur toute la zone et dynamiser 1’activité économique dans cette région, est le fruit d’une coopération bilatérale entre la région de Sousse et celle de Vénétie (une des provinces italiennes).
Le président-directeur général déclare qu’on est actuellement en train de négocier l’approbation européenne pour ce «centre de vie» construit avec des techniques ultramodernes. Il accueillera toutes les structures et les bureaux de support aux activités productives, notamment les banques, les bureaux de postes, les transporteurs, les services médicaux et d’interprétariat, les bureaux de douanes, les salles de meeting, les services de notaires, les bureaux des consultants, les restaurants ainsi que beaucoup d’autres services actuellement indispensables à toute activité économique. Les superficies intérieures du centre seraient en vente avec possibilité de personnalisation. M. Carta révèle que ce complexe,qui se caractérisera par une autonomie d’énergie, sera construit selon une architecture à la fois moderne et fonctionnelle. Il s’agit également d’un modèle intéressant pour les entreprises, les techniciens et les facultés qui souhaitent concrétiser sur le terrain toutes les théories acquises. Les travaux du premier bâtiment démarreront en début de 2008 et se poursuivront environ une année et demie. Le «centre de vie» est bâti sur un terrain de trois hectares et demi, dont 30.000 m2 couverts et destinés aux services. D’autres services seront également à l’étude pour permettre à la zone une meilleure intégration avec son environnement. Il s’agit de créer une synergie avec le nouvel aéroport, le port et les nouveaux centres touristiques. Aussi, d’autres objectifs liés à la transformation rapide prévue dans la zone au cours des prochaines années prévoient la construction d’hôtels, d’un centre commercial, d’espaces de loisirs et d’activités sportives…
Le président de la zone précise d’autre part que la première parcelle déjà viabilisée compte 40 lots, s’étale sur une superficie de 50 ha.M. carta note, par ailleurs, que beaucoup d’efforts ont été fournis pour la commercialisation des lots déjà réalisés, et ce, auprès des ambassadeurs, des délégations d’hommes d’affaires appartenant à plusieurs nationalités. «Nous avons organisé ces derniers temps plusieurs actions commerciales que ce soit au Sahel ou à travers toute la Tunisie. Notre objectif étant de vendre des lots de terrains qui aideraient à dynamiser l’activité économique de la région et de réduire le taux de chômage. Plusieurs contrats ont été signés avec plusieurs entreprises italiennes, françaises et espagnoles pour s’installer dans la zone. Ces entreprises sont totalement exportatrices et œuvrent dans des secteurs comme l’électronique, les composants auto, le secteur alimentaire, la parfumerie, le marbre, la mosaïque pour le bâtiment…ces firmes sont venues s’installer sur cette zone pour s’agrandir ou chercher de nouveaux marchés à concrétiser, vu l’emplacement stratégique de la Tunisie».
«Le long de l’autoroute Tunis-Sousse et du chemin de fer Tunis-Sfax et après la pose symbolique de la première pierre, en avril 2003, l’approbation du projet et le lotissement qui ont été faits en novembre 2004, nous avons fini la première tranche qui est de 50 hectares qui sont actuellement aménagés», déclare M. Carta.
Ce district industriel devrait accueillir des centaines d’entreprises étrangères de diverses spécialités, notamment dans le secteur de la production de moules, d’usinage du plastique, des composantes électroniques, des industries mécaniques et de l’agro-industrie, offrant des milliers de postes d’emploi.
Les travaux d’aménagement, de viabilisation du terrain et de construction des unités de production ont été confiés à une entreprise italienne de travaux publics.
Cette société «Sicep Tunisie» opère dans le secteur des constructions au Maghreb. Sa mission est d’orienter vers l’élaboration de nouveaux standards de qualité et de protection pour les systèmes préfabriqués en béton armé précontraint pour le bâtiment. Cette société fait partie du groupe RDB, le plus grand groupe industriel italien de production et de commercialisation des composants et systèmes de construction. La société a déjà réalisé des constructions de taille à travers le monde (Auchan, Carrefour…).
Revenir en haut Aller en bas
firas
Elève
Elève
firas


Masculin Nombre de messages : 175
Age : 36
Localisation : tunis
Date d'inscription : 21/08/2007

coopérations avec les autres pays Empty
MessageSujet: Re: coopérations avec les autres pays   coopérations avec les autres pays Icon_minitimeMer 5 Sep - 13:01

L’entreprise maghrébine fait le Maghreb
Il est révolu le temps où le Maghreb est considéré économiquement comme étant un réservoir de main-d’œuvre à bas salaire pour la production. Sur ce terrain, le Maghreb ne peut pas ou plus prétendre concurrencer d’autres zones comme la Chine, le Vietnam…
En revanche, le Maghreb représente dans les faits une zone de croissance de la consommation et un vivier pour développer des activités à forte valeur ajoutée. Les axes de développement d’activités recouvrent les industries à fortes composantes technologiques, les services, les télécommunications, l’informatique, l’ingénierie, le télé travail, voire la recherche et le développement.
Le Maghreb, faut-il le rappeler, est un marché cohérent représentant 80 millions de consommateurs homogènes culturellement et sur le plan comportemental. La construction d’un marché commun maghrébin favoriserait un intérêt accru à la zone en termes d’investissement, et en cas de persistance de l’émiettement institutionnel, les entreprises les plus dynamiques positionneront l’essentiel de leurs investissements ailleurs. A ce titre, l’ouverture de l’Algérie et de la Libye à l’économie de marché lève une hypothèque sur la constitution d’un marché maghrébin et ouvre une réelle perspective de développement du commerce et de l’économie maghrébins.

Le développement de l’investissement intermaghrébin
est vital


La dimension maghrébine pour les entreprises tunisiennes les plus dynamiques n’est plus un choix, encore moins une hésitation, c’est une obligation vitale pour survivre et se développer face à la concurrence mondiale, à l’ouverture prévue de nos frontières économiques avec l’Europe et aux accords de l’OMC.
Des groupes maghrébins ont franchi avec succès le cap de l’investissement dans le Maghreb. Les raisons de ce pari gagnant sont multiples : il y a d’abord la volonté de se développer et atteindre une taille critique viable dans une économie ouverte sur les marchés mondiaux, mais aussi pour accompagner les clients internationaux en s’implantant à côté de leurs installations industrielles ou de leurs marchés.
Ces groupes maghrébins ont réussi, malgré les difficultés, en misant sur les fondamentaux du professionnalisme, à savoir : maîtriser son métier et rechercher l’excellence dans le savoir-faire, rechercher des talents, apprendre à les gérer et leur donner les moyens d’agir et enfin connaître son marché, se mesurer aux meilleurs mondiaux et être capables d’emporter des appels d’offres internationaux.
Mais, si la réussite était au rendez-vous pour ces entreprises maghrébines, cela n’a pas été facile, l’essentiel des difficultés rencontrées touchent, en effet, aux implantations laborieuses, aux lourdeurs administratives, aux retards sur le plan législatif, aux autorisations des banques centrales, aux formalités douanières, aux autorisations de nombre d’expatriés intra-magrébins, au foisonnement des conventions et réglementations…
Des progrès sur ces points sont constatés et appréciés, les administrations sont en général conscientes des difficultés et peuvent aider ponctuellement à accélérer les choses dans des cas critiques. L’importance de progrès constatés est inégale d’un pays du Maghreb à l’autre, mais leur rythme est en général jugé incompatible avec la réactivité nécessaire à une économie moderne ouverte à la concurrence mondiale. Ces difficultés constituent un handicap de taille pour les entreprises maghrébines et donnent, de fait, un avantage concurrentiel aux entreprises établies dans des zones concurrentes du Maghreb.

Pour un Maghreb
intégré par
l’entreprise d’abord


Pour construire dans le concret la vision maghrébine au niveau des acteurs économiques, il est recommandé de bien communiquer sur les succes story des champions maghrébins, de développer le parrainage par les champions de futurs champions, d’inciter les talents à accompagner les entreprises et à imaginer leurs carrières futures dans l’espace maghrébin. Il est impératif de développer le brassage des élites maghrébines (Union maghrébine des employeurs, centres des jeunes dirigeants, atuge et associations équivalentes dans le Maghreb, …) ainsi que le brassage des entreprises à l’instar de Médalia qui se tiendra à Tunis en février prochain ou encore Maghreb développement à l’initiative d’une banque de la place.
Un observatoire pour mesurer les progrès inter-maghrébins en matière de simplifications administratives, de circulation des personnes, de circulation des marchandises et de capitaux pourrait constituer l’un des chantiers de l’UME, présidée par M. Hédi Djilani. Cette veille maghrébine entreprenariale augurera d’une veille sur l’intégration de fait de l’ensemble maghrébin, celle des peuples et des personnes, et là c’est un autre débat…
Revenir en haut Aller en bas
firas
Elève
Elève
firas


Masculin Nombre de messages : 175
Age : 36
Localisation : tunis
Date d'inscription : 21/08/2007

coopérations avec les autres pays Empty
MessageSujet: Re: coopérations avec les autres pays   coopérations avec les autres pays Icon_minitimeVen 7 Sep - 14:56

La coopération tuniso-mauritanienne dans les domaines du thermalisme et du tourisme de santé a été au centre de la visite de travail effectuée, lundi, à l'Office du thermalisme, par une importante délégation composée de hauts responsables mauritaniens dans les secteurs touristique et de l'artisanat, sous la présidence de M.Ba Madine, ministre mauritanien du Tourisme et de l'artisanat.

La délégation mauritanienne s'est enquise, au cours de cette visite, de l'expérience tunisienne dans le domaine de l'exploitation des eaux minérales et de la mise en valeur des ressources nationales en eaux thermales (chaudes et froides) et pris connaissance du cadre structurel et réglementaire régissant ce domaine d'activité.

Elle s'est en outre informée des projets réalisés dans ce domaine, lesquels ont permis de diversifier le produit touristique national et de consolider le développement régional.

La délégation mauritanienne a exprimé son admiration pour les réalisations accomplies dans ce secteur, à la faveur du grand l'intérêt que lui accorde le président de la république, faisant part de la disposition de leur pays à tirer profit de l'expérience tunisienne dans ce domaine.

Les deux parties ont convenu d'intensifier les visites de travail et les contacts d'affaires et d'impulser l'investissement dans les deux pays.
Revenir en haut Aller en bas
gonzales
Poussin
Poussin
gonzales


Masculin Nombre de messages : 24
Localisation : Sfax
Date d'inscription : 20/08/2007

coopérations avec les autres pays Empty
MessageSujet: Re: coopérations avec les autres pays   coopérations avec les autres pays Icon_minitimeMer 12 Sep - 14:13

Tunisie- Algérie :
[dimanche 9 septembre 2007]
Signature d'une série d'accords La 16ème session de la haute commission mixte tuniso-algérienne s’est tenue, les 5 et 6 août 2007, à Alger.
Elle a été couronnée par la signature de plusieurs accords de coopération portant sur la propriété industrielle entre l'Institut algérien de la propriété industrielle et l'Institut national de normalisation et de propriété industrielle (INNORPI) de Tunisie et l’échange d’expertises et d’information entre l'Agence nationale de promotion du commerce extérieur en Algérie et le Centre de promotion des exportations (CEPEX). D’autres programmes triennaux ont été arrêtés en matière d'information (2007-2009), de protection sociale (2007-2009) et de formation professionnelle (2008-2009).
Tunisiens et Algériens ont conclu des accords de coopération dans le domaine de l'enfance et des personnes âgées, de la reconnaissance mutuelle des permis de conduire, de l’emploi et de protection des végétaux.
Les deux parties ont convenu d'assurer le suivi de la mise en œuvre de ces décisions et programmes, dans le but d'impulser l'action commune et de promouvoir les "relations exemplaires" établies entre les deux pays, de manière à en faire un modèle sur la scène arabe et régionale.
Il convient de noter que durant les six premiers mois de l'année 2007, les exportations tunisiennes vers l'Algérie ont été de 180,6 millions de dinars, alors que les importations sont de l'ordre de 122,6 millions de dinars. Durant la même période de l'année 2006, les exportations s'étaient élevées à 120,2 millions de dinars et les importations à 119,7 millions de dinars.
La Tunisie exporte vers l'Algérie plusieurs produits, dont le ciment, les produits détergents, les matériaux du bâtiment, les pièces de rechange automobile, les composants électriques, les produits alimentaires, les articles en plastique, les produits d'équipements agricoles et le phosphate et ses dérivés.
Elle importe notamment, le gaz naturel, les produits métalliques, le papier et le cuir.
Revenir en haut Aller en bas
https://kam2com.forumdediscussions.com/
Contenu sponsorisé





coopérations avec les autres pays Empty
MessageSujet: Re: coopérations avec les autres pays   coopérations avec les autres pays Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
coopérations avec les autres pays
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Business :: Suivi de l'actualité économique nationale-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser