Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -71%
-71% Ecouteurs intra-auriculaires sans fil PHILIPS ...
Voir le deal
9.99 €

 

 Bourses

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
kam2com
Admin
kam2com


Masculin Nombre de messages : 435
Localisation : Sfax
Date d'inscription : 16/08/2007

Bourses Empty
MessageSujet: Bourses   Bourses Icon_minitimeSam 18 Aoû - 18:01

Courte trêve pour l’euro


• La hausse du yen pèse sur la Bourse de Tokyo
• L’euro se reprend après la forte baisse de cette semaine
• Tunis : l’euro en légère progression
Après une semaine très tumultueuse sur tous les fronts, les marchés financiers semblent avoir marqué une courte trêve en cette fin de semaine, à l’exception de la place de Tokyo qui a reculé de plus de 5% au cours de la séance d’hier, alors qu’elle était relativement épargnée par rapport aux autres places.
Cette baisse spectaculaire est attribuable, selon les analystes, à la forte appréciation du yen, notamment face au dollar et à l’euro. Rappelons que l’économie japonaise est fortement tributaire de ses exportations et une appréciation de la monnaie nippone les affectera inéluctablement, et par voie de conséquence, elle aura des répercussions négatives sur la croissance dans son ensemble.
Par ailleurs, le yen ne donne pas des signes de fléchissement et continue à s’apprécier face aux devises à fort rendement. Contre le dollar, la parité a touché un plus bas de 111.62 avant de se stabiliser autour de 113.20. L’euro, par sa part, a touché un plancher de 149.28 yens avant de regagner la barre de 152.50 au cours de la séance européenne.
La monnaie unique, pour sa part, a pu effacer dans une certaine mesure les pertes enregistrées la veille face au dollar. La paire a effectivement regagné le niveau de 1.3450, alors qu’elle avait touché un plus bas de 1.3361 dollar pour un euro.
Selon les analystes, la paire sur le marché de change devrait tester le niveau de 1.3350, mais ne dépasserait en aucun cas le niveau de 1.3330 dollar pour une unité de la devise européenne.
Sur Tunis, la fin de semaine a été assez animée dans un marché qui demeure liquide dans l’ensemble. L’euro est repassé au-dessus de 1.7350 dinar, alors que le dollar s’est échangé en fin de séance autour de 1.2900 dinar.
Faits marquants de la journée du 17-08-2007
Revenir en haut Aller en bas
https://kam2com.forumdediscussions.com
kam2com
Admin
kam2com


Masculin Nombre de messages : 435
Localisation : Sfax
Date d'inscription : 16/08/2007

Bourses Empty
MessageSujet: Re: Bourses   Bourses Icon_minitimeSam 18 Aoû - 18:03

Faits marquants de la journée du 17-08-2007


La Bourse clôture sur une tendance baissière avec -0,24% pour l’indice Tunindex à 2468.87 points et -0,20% pour le BVMT à 1809.40 points.
Le montant des transactions est passé à 1,7 MD contre 2,5 MD la veille.
TPR, première valeur dynamique, a réalisé 28,67% de parts de marché avec 0,5 MD négocié et une rotation de 97.916 actions. Air Liquide Tunisie a réalisé 16,74% du marché. Sotuver et SPDIT-Sicaf accaparent respectivement 11,37% et 8,30% de parts de marché. BT s’est adjugé 4,87% de parts de marché avec 929 titres négociés.
Du côté des valeurs en hausse, Sotuver gagne 4,48% à 15D,390 avec 12.966 titres négociés. Star et GIF gagnent 3% et 0,63% respectivement à 18D,890 et 3D,200. Sotumag gagne 0,53% à 1D,910. Enfin, Essoukna progresse de 0,43% à 4D,720.
Du côté des valeurs en baisse, ICF perd 4,30% à 59D,260, Sotetel recule de 2,26% à 22D,480, UIB baisse de 1,94% à 14D,120 et TPR perd 1,92% à 5D,100. Siame baisse de 1,75% à 2D,240.
Les indicateurs d’activité, les états financiers et les ordres du jour des AGO sont disponibles en intégralité sur notre site web www.capfinance.com.tn
Revenir en haut Aller en bas
https://kam2com.forumdediscussions.com
firas
Elève
Elève
firas


Masculin Nombre de messages : 175
Age : 36
Localisation : tunis
Date d'inscription : 21/08/2007

Bourses Empty
MessageSujet: Re: Bourses   Bourses Icon_minitimeMer 5 Sep - 13:15

Sony Financial Holdings va faire son entrée à la Bourse de Tokyo

La filiale de services bancaires et d'assurance du géant de l'électronique nippon Sony, Sony Financial Holdings, a annoncé mardi avoir reçu l'approbation de la société Tokyo Stock Exchange (TSE) qui gère la Bourse de Tokyo pour faire son entrée sur la place japonaise.

Sony Financial Holdings sera cotée dans une section non encore précisée à partir du 11 octobre, a précisé la Bourse de Tokyo.
Bourse de Francfort: le Dax ouvre en baisse de 0,17% à 7.635,41 points

L'indice de trente valeurs Dax de la Bourse de Francfort a ouvert en baisse de 0,17% à 7.635,41 points mardi, contre 7.648,58 points la veille à la clôture.
Bourse de Paris: le CAC 40 ouvre en baisse de 0,24% à 5.637,44 points

La Bourse de Paris a ouvert en baisse mardi, le CAC 40 perdant 0,24% à 5.637,44 points.

La Bourse de Paris avait déjà fini en repli lundi, le CAC 40 cédant 0,20% à 5.651,27 points.
La Bourse de Londres gagne encore 0,19%, Barclays poursuit sa remontée

La Bourse de Londres a terminé en hausse lundi pour la quatrième séance consécutive, les valeurs financières poursuivant leur rétablissement, à l'image de la banque Barclays qui s'est une nouvelle fois voulue rassurante sur son exposition à la crise des "subp (BP.) rimes".

L'indice Footsie-100 des principales valeurs de la place a gagné 11,90 points, soit 0,19% par rapport à la clôture de vendredi, à 6.315,20 points.

Les volumes d'affaires ont été très faibles, avec seulement 1,539 milliard d'actions échangées au cours de la journée.

Selon des courtiers, les échanges ont souffert de la fermeture de Wall Street, en raison de la fête du travail aux Etats-Unis, et d'un climat d'attentisme avant la réunion jeudi de la Banque d'Angleterre (BoE) et de la Banque centrale européenne (BCE) sur leurs taux directeurs.

Les valeurs financières et bancaires ont réalisé les plus fortes progressions de la place bénéficiant d'un apaisement des craintes concernant le marché du crédit immobilier à risques aux Etats-Unis ("subprime"), notamment Barclays qui a gagné 3,99% à 638 pence.

La banque, dont l'exposition à la crise des subprimes a suscité de nombreuses interrogations, avait dû admettre la semaine dernière qu'elle avait emprunté 1,6 milliard de livres (2,9 milliards d'euros) à court terme à la Banque d'Angleterre.

Mais Barclays avait justifié le recours à cet emprunt par de simples problèmes techniques. Son directeur de l'investissement Bob Diamond a tenté de rassurer encore les investisseurs dans une interview ce week-end, assurant que les pertes que pourraient générer la faillite des fonds de placements du groupe investis sur le marché du crédit ne dépasseraient pas 75 millions de livres.

Les autres valeurs du secteur n'étaient pas en reste. Royal Bank of Scotland a gagné 0,96% à 580 pence, HBOS (HBOS) 1,54% à 892,50 pence, le groupe financier ICAP (IAP) 2,66% à 501 pence et Man (MAN) 0,71% à 497 pence.

En revanche, la première banque britannique HSBC (HSBA) a terminé la séance parfaitement stable à 897 pence, après avoir annoncé annoncé le rachat de plus de 51% de sa concurrente sud-coréenne KEB pour 6,3 milliards de dollars.

Par ailleurs, les supermarchés Sainsbury se sont adjugé 0,54% à 557 pence après un article de la presse dominicale indiquant que le fonds d'investissement du Qatar Delta Two pourrait relever dès cette semaine son offre d'achat de 10,6 milliards de livres.

A l'inverse, les valeurs minières, du pétrole et de l'énergie ont ployé sous les prises de bénéfices, après leurs gains importants de la semaine précédente. BHP Billiton a cédé 1,99% à 1.430 pence, le groupe gazier BG 1,57% à 781,50 pence, BP 1,26% à 550,50 pence et Shell 0,26% à 1.929 pence.

Enfin, le nouveau groupe touristique TUI Travel, issu de la fusion entre la division tourisme du groupe allemand TUI et le britannique First Choice, a débuté ce lundi sa cotation à la Bourse de Londres, parachevant ainsi le rapprochement entre les deux sociétés. Le titre a terminé la séance à 285,50 pence, en recul par rapport au dernier cours de clôture de First Choice, qui était de 295,75 pence vendredi.
Revenir en haut Aller en bas
firas
Elève
Elève
firas


Masculin Nombre de messages : 175
Age : 36
Localisation : tunis
Date d'inscription : 21/08/2007

Bourses Empty
MessageSujet: Re: Bourses   Bourses Icon_minitimeJeu 6 Sep - 13:43

Allemagne: net repli des commandes à l'industrie en juillet.




Le volume des commandes à l'industrie allemande a reculé de 7,1% en données ajustées des variations saisonnières au mois de juillet, selon les dernières données du ministère allemand de l'Economie et du Travail.

Cette forte baisse fait suite à une hausse de 5,1% en juin, dont l'ampleur a été légèrement révisée, puisqu'elle était estimée en première lecture à 4,6%.

En juillet, les commandes en provenance d'Allemagne ont diminué de 1,7% ; elles avaient progressé de 0,4% en juin. Les commandes en provenance de l'étranger, elles, ont chuté de 11,7%, après une croissance de 9,4% en juin. Enfin, les commandes en provenance de l'Eurozone, ont reculé de 21,7% après avoir bondi de 22,4% en juin.
Revenir en haut Aller en bas
firas
Elève
Elève
firas


Masculin Nombre de messages : 175
Age : 36
Localisation : tunis
Date d'inscription : 21/08/2007

Bourses Empty
MessageSujet: Re: Bourses   Bourses Icon_minitimeJeu 6 Sep - 13:52

BCE: nouvelle injection de liquidité de 42,2 MdE.(BCE:banque centrale européenne)
La Banque Centrale Européenne a fait part ce jeudi d'une nouvelle injection de liquidité sur le marché interbancaire d'un montant de 42,24 milliards d'euros à un taux marginal de 4,06% et à un taux moyen pondéré de 4,13%.

LA BCE dévoilera ce jeudi sa décision de politique monétaire. Les spécialistes attendent le maintien du statu quo dans le sillage des récentes turbulences connues sur les marchés financiers et plus particulièrement sur le marché du crédit.

Les marchés monétaires et les taux courts sont actuellement très tendus. Ainsi, une hausse des taux comme cela semblait se profiler à l'issue du dernier comité de politique monétaire, ne contribuerait pas à apaiser la situation.

Et pour vous éclaircir chers forumiens je vais vous expliquez la cause de ces séries d'injection de la monnaie centrale européenne,il y a eu une grande crise cet été dans le marché boursier européen et les banques n'ont pas pu trouver méme les liquidités pour rembourser leurs dettes,c'est pour ça ils ont limoger un grand nombre de personnel.....on en parlera dans les prochains jours.
Revenir en haut Aller en bas
firas
Elève
Elève
firas


Masculin Nombre de messages : 175
Age : 36
Localisation : tunis
Date d'inscription : 21/08/2007

Bourses Empty
MessageSujet: Re: Bourses   Bourses Icon_minitimeJeu 6 Sep - 13:54

R-Uni: légère accélération de la production industrielle.




La production industrielle du Royaume-Uni a augmenté de 0,8% au trimestre clos fin juillet en rythme séquentiel, selon les données préliminaires de l'institut statistique ONS.

Au trimestre clos fin juin, la production industrielle britannique avait augmenté de 0,7% séquentiellement.

Au mois de juillet par rapport au mois de juin, la production manufacturière a reculé de 0,3%, avec un recul de 2,6% pour le secteur des transport et une hausse de 1,2% pour celui du papier, de l'imprimerie et de l'édition.
Revenir en haut Aller en bas
firas
Elève
Elève
firas


Masculin Nombre de messages : 175
Age : 36
Localisation : tunis
Date d'inscription : 21/08/2007

Bourses Empty
MessageSujet: Re: Bourses   Bourses Icon_minitimeVen 7 Sep - 15:34

Indices
14:30 CAC 40 5 514.14 -1.12%
14:30 FTSE 100 6 310.50 -0.04%
06/09 NASDAQ COMPOSITE 2 614.32 +0.32%
06/09 DOW JONES INDUS 30 13 363.35 +0.44%
09:00 NIKKEI 225 AVERAGE 16 122.16 -0.83%
Revenir en haut Aller en bas
firas
Elève
Elève
firas


Masculin Nombre de messages : 175
Age : 36
Localisation : tunis
Date d'inscription : 21/08/2007

Bourses Empty
MessageSujet: Re: Bourses   Bourses Icon_minitimeVen 7 Sep - 15:37

Taux
07/09 Euribor 3M 4.752 -0.06%
07/09 Taux 10A FRA 4.315 +0.19%
07/09 Taux 10A USA 4.536 -0.40%
Revenir en haut Aller en bas
firas
Elève
Elève
firas


Masculin Nombre de messages : 175
Age : 36
Localisation : tunis
Date d'inscription : 21/08/2007

Bourses Empty
MessageSujet: Re: Bourses   Bourses Icon_minitimeVen 7 Sep - 15:37

Or & Matières Premières
Pétrole Brent 74.17 +0.83%
Lingot 1 KG 15 800.00 +0.64%
Souverain 121.50 +4.52%
Revenir en haut Aller en bas
firas
Elève
Elève
firas


Masculin Nombre de messages : 175
Age : 36
Localisation : tunis
Date d'inscription : 21/08/2007

Bourses Empty
MessageSujet: Re: Bourses   Bourses Icon_minitimeVen 7 Sep - 15:38

Devises
EUR / USD 1.3669 +0.60%
EUR / GBP 0.6773 +0.19%
EUR / YEN(100) 1.5732 +0.13%
Revenir en haut Aller en bas
firas
Elève
Elève
firas


Masculin Nombre de messages : 175
Age : 36
Localisation : tunis
Date d'inscription : 21/08/2007

Bourses Empty
MessageSujet: Re: Bourses   Bourses Icon_minitimeSam 8 Sep - 15:28

Bourse de New York:Cours et palmarés boursier:
Valeur Cours Variation Ouv. + haut + bas Volume

JOHNSON & JOHNSON 61,68 + 0,03 % - 62,01 - 13 552 947

COCA-COLA 54,59 - 0,13 % - 55,00 54,15 11 971 300

CITIGROUP 45,48 - 0,39 % - 46,05 45,07 40 474 100

WAL-MART STORES 42,39 - 0,87 % - 42,88 42,31 25 372 850

PROCTER & GAMBLE 65,47 - 0,97 % - 66,31 65,40 11 491 200

MCDONALD'S 49,24 - 1,05 % 49,50 49,58 49,00 5 818 320

ALTRIA GROUP 67,39 - 1,29 % 67,84 68,22 67,26 11 198 700

BOEING 94,84 - 1,41 % - 95,97 94,66 5 666 662

PFIZER 24,25 - 1,50 % 24,59 24,61 24,11 35 210 694

JP MORGAN CHASE
43,52 - 1,56 % 43,50 43,99 43,20 21 509 900

MICROSOFT 28,44 - 1,63 % 28,62 28,79 28,32 52 129 101

TECHNOLOGIES UNITED 73,79 - 1,63 % - 74,45 73,64 3 798 600

GENERAL ELECTRIC 38,75 - 1,65 % - 39,00 38,63 44 916 639

IBM - INTERNATIONAL BU...
115,55 - 1,76 % 116,20 116,90 115,33 7 511 650

MERCK 49,57 - 1,78 % 50,20 50,90 49,45 11 605 100

AIG - AMERICAN INTERNA... 63,55 - 1,84 % 64,21 64,53 63,44 13 532 774

3M - MINNESOTA MINING ... 88,92 - 1,89 % 90,39 90,39 88,67 3 581 200

DUPONT 47,50 - 1,90 % 47,56 47,92 46,56 5 719 900

EXXON MOBIL 85,75 - 1,99 % - 86,94 85,21 23 819 720

VERIZON COMMUNICATIONS 41,34 - 2,18 % - 42,05 41,05 10 893 400

WALT DISNEY 33,59 - 2,38 % - 34,16 33,47 9 896 700

AT&T 38,73 - 2,54 % 39,42 39,42 38,64 22 464 400

INTEL CORPORATION 25,48 - 2,56 % - 25,73 25,26 65 321 947

HEWLETT-PACKARD 48,85 - 2,67 % - 49,85 48,46 15 033 073

AMERICAN EXPRESS 57,75 - 2,78 % 58,49 58,90 57,46 8 597 500

HOME DEPOT 34,21 - 2,87 % 34,81 34,89 34,12 30 269 926

CATERPILLAR 73,44 - 3,05 % 74,20 74,50 73,10 6 344 800

HONEYWELL 54,71 - 3,44 % - - 54,53 5 203 600

ALCOA 34,87 - 4,47 % - - 34,61 14 758 700

GENERAL MOTORS 29,55 - 4,83 % 30,43 - 29,42 16 977 300
Revenir en haut Aller en bas
firas
Elève
Elève
firas


Masculin Nombre de messages : 175
Age : 36
Localisation : tunis
Date d'inscription : 21/08/2007

Bourses Empty
MessageSujet: Re: Bourses   Bourses Icon_minitimeMer 12 Sep - 12:37

Eté 2007 : comment la crise du «subprime» s’est propagée dans les marchés financiers
Au début de l’été 2007, les marchés se sont soudain réveillés obligés d’apprendre ce qu’était le marché américain de la dette hypothécaire de seconde qualité appelé autrement «subprime» . Nous allons expliquer de manière synthétique comment fonctionne ce marché et comment la crise de liquidité s’est propagée.

L’Asset Backed Commercial Paper (ABCP) constitue l’une des formes de placement présente sur le marché monétaire notamment américain (avec le corporate CP, les T-bills etc.). L’ABCP est «adossé» à des actifs c’est-à-dire qu’il donne droit à des cash flows générés par un portefeuille d’actifs sous-jacents (prêts hypothécaires, encours de cartes de crédit, crédits automobiles par les constructeurs…).
L’ABCP a été initié dans les années 90 pour financer des créances commerciales des entreprises. L’entreprise, qui voulait se refinancer, vendait ses créances au marché par l’intermédiaire d’une entité juridique dédiée (appelée «conduit» ou special purpose vehicule - SPV-) administrée par une banque. Ce placement ne présentait pas de problèmes majeurs de liquidité puisque l’échéance du titre émis (un billet par exemple) coïncidait à peu près à l’échéance des créances. Elle constituait un financement hors bilan, flexible et anonyme pour l’entreprise et pour la banque. Le titre émis était attractif puisque noté au minimum AA et offrant une prime de rémunération par rapport aux autres actifs de même rating.
Peu à peu, les actifs financés par voie d’ABCP se sont diversifiés et se sont étendus en maturité : prêts hypothécaires, prêts automobiles, prêts à la consommation, ... De l’inadéquation entre les échéances des titres émis (de 1 à 90 jours en général) et ceux des actifs (de un mois à plusieurs années pour les crédits hypothécaires) découle une obligation de « roulement » permanent du papier commercial. Autrement dit, à chaque fois qu’un titre ABCP parvient à échéance — et cela survient tous les jours — il faut impérativement qu’un investisseur achète le titre vacant pour que les actifs du «conduit» soient financés. Dans 90% des cas, c’est une banque qui assure la liquidité et rachète les ABCP invendus avec une prime de rémunération élevée.
Depuis la fin des années 1990, les banques ont ainsi mis en place des «conduits» de plus en plus gros regroupant des actifs de plusieurs entreprises et de différentes natures. Ces conduits peuvent atteindre la taille de 20-30 milliards de $, et génèrent des produits juteux proportionnels aux actifs financés (frais de liquidité, commission de placement…). Ces conduits bien notés ont souvent été souscrits (à de faibles proportions) par des fonds sans risques (par exemple monétaires) pour doper leurs performances.
Suite à la dégradation du portefeuille de crédit de certaines institutions de crédit hypothécaires, les investisseurs sur le marché monétaire (gestionnaire de FCP et Sicav, trésoriers d’entreprises, …) se sont brusquement détournés à la fin juillet 2007 des actifs émis par les «conduits» au profit d’actifs moins risqués (émis par des entreprises surtout pas exposées au marché immobilier américain), remettant en question leur perception du risque associé aux produits titrisés et notamment le risque associé aux financements octroyés aux plus défavorisées des familles américaines. On comprend dès lors mieux comment la remontée des défauts de paiement dans le segment «subprime» du crédit hypothécaire (soit celui de la distribution de crédits immobiliers à une clientèle très peu solvable) a pu se transformer en crise de liquidité (credit crunch). En effet, en se détournant de cette classe de placement, elle oblige les arrangeurs (les banques) à refinancer le roulement du papier commercial sous peine de faillite ou du moins de gel des cotations de leurs fonds.
Comme dans tout bon western, espérons que la fin soit heureuse et nous pouvons espérer que la baisse des taux que devrait décider rapidement la Réserve Fédérale américaine après la «non hausse» décidée jeudi 6 par la Banque centrale européenne, ainsi que les mesures de soutien de la Federal Housing Administration aux propriétaires en difficulté pourront alléger les effets de la crise de refinancement et permettre aux marchés actions aux Etats-Unis et dans le reste du monde de repartir à la hausse.
Revenir en haut Aller en bas
Zorro
Poussin
Poussin
Zorro


Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 05/09/2007

Bourses Empty
MessageSujet: Re: Bourses   Bourses Icon_minitimeSam 15 Sep - 9:38

Euro fort et crise financière: l'Europe promet d'être vigilante

Bourses 7732135C57ACD92C665A6855E68AC










Les ministres européens des Finances ont promis vendredi d'être vigilants face à l'euro fort, dont ils ont relativisé l'impact sur la croissance, et réclamé une plus grande transparence sur les marchés, où la crise a fait une victime de marque en Grande-Bretagne.
"Nous surveillons de très près les évolutions" sur le marché des changes, où la monnaie unique s'approche du seuil de 1,40 dollar, a déclaré le président de l'Eurogroupe (forum des ministres des Finances de la zone euro), le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, lors d'une réunion à Porto qui s'achève samedi.
M. Juncker et le président de la Banque centrale européenne (BCE) Jean-Claude Trichet ont réitéré la position exprimée sur ce sujet à plusieurs reprises dans le passé par les pays industrialisés du G7.
"Une volatilité excessive et des mouvements désordonnés sur le marché des changes sont indésirables pour la croissance économique", a dit M. Trichet, lors de la même conférence de presse.
L'euro fort permet à court terme à la zone euro de limiter l'impact de la hausse des prix du pétrole, sa facture énergétique étant largement libellée en dollars. Mais il pénalise les exportations, et donc les perspectives de croissance, à un moment où l'activité donne des signes d'essouflement en Europe à la suite de la crise financière de l'été.
M. Juncker a relativisé l'impact en soulignant qu'il était "plus inquiet à l'époque où l'euro était trop faible qu'il ne l'(était) aujourd'hui".
Mais ses collègues français, Christine Lagarde, et belge Didier Reynders se sont montrés plus mitigés.
La ministre française de l'Economie a souligné que la faiblesse du yuan chinois et du yen japonais posait "problème" en matière de commerce international.
L'euro encaisse l'essentiel du mouvement continu de baisse du dollar ces dernières années, en progressant fortement. Dans le même temps les autorités chinoises et japonaises sont soupçonnées d'encourager la faiblesse de leurs monnaies pour soutenir leurs exportations.
M. Reynders s'est quant à lui dit "préoccupé concernant (l'impact sur) de nombreuses exportations, vers les Etats-Unis, vers la Chine aussi".
Pour autant, les responsables européens ont jugé que la croissance restait solide et qu'il n'y avait guère lieu de s'inquiéter. L'impact de la récente crise financière devrait lui aussi rester "limité" de l'avis du commissaire européen aux affaires économiques Joaquin Almunia.
La Commission européenne n'a réduit cette semaine que très légèrement sa prévision de croissance 2007 pour la zone euro, de 2,6% à 2,5%.
Toutefois la crise financière, née aux Etats-Unis sur le marché des prêts immobiliers à risque, continue de préoccuper. "Nous sommes confrontés à une situation très sérieuse", a dit le ministre allemand des Finances Peer Steinbrück.
Vendredi, elle a fait une victime spectaculaire, en Grande-Bretagne, où la huitième banque du pays, Northern Rock, n'a dû d'éviter la faillite qu'à l'aide de la Banque d'Angleterre. Ses concurrentes ne voulaient plus lui prêter d'argent.
Les ministres européens de l'Economie ont lancé un appel à une plus grande transparence et un contrôle plus étroit des transactions sur les marchés financiers. Ils ont aussi épinglé, dans un communiqué, le rôle des agences de notation, critiquées pour leur laxisme.
La réunion a été par ailleurs l'occasion d'un ferme rappel à l'ordre de la France par ses partenaire sur la maîtrise des déficits. L'Eurogroupe a déploré le manque d'"ambition" de Paris en la matière et lui a demandé de respecter un engagement européen visant à atteindre l'équilibre des comptes publics en 2010.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Bourses Empty
MessageSujet: Re: Bourses   Bourses Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Bourses
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Business :: Business & Management-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser